Quelques images du stage de géologie de Crozon.

La presqu’île de Crozon est exclusivement sédimentaire, ce qui a surpris plus d’un participant qui s’attendait, au cœur du massif armoricain, à trouver des éléments du socle cristallin.

Les plus anciennes roches que nous ayons rencontrées sont les schistes et greywackes de Douarnenez, le long de la plage du Porsic.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le contour de la presqu’île est façonné par les différences de résistances entre les matériaux qui constituent le substrat : les grès armoricains, solides forment des pointes et s’avancent dans la mer, en murailles escarpées :

          

Les schistes, plus tendres et plus soumis à l’érosion, forment de doux reliefs, en creux, abritant des plages parfois paradisiaques.

La tectonique a offert au géologue amateur une lecture aisée des séries chronologiques par un basculement sub vertical des strates qui permet de parcourir les âges en marchant le long de la plage…. Ces basculements spectaculaires résultent de plissements d’âge hercynien et d’échelle kilométrique…

a plus petite échelle, de multiples figurent tectoniques tels que des plis et failles :